Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/05/2014

24 et 25 avril 2014 : Tautavel

 

24 et 25 avril 2014 :  Tautavel  Aller retour, une sortie dans le vent

 

Après trois jours de plein beau temps, la météo se dégrade mais le voyage aller retour Tautavel a bien lieu :  nous allons repérer le site…

Nous sommes six au départ ce matin pour rendre visite à l’ancêtre, six vélos et Claude qui assure l’intendance, il n’a pas le meilleur rôle … L’air frais se réchauffe rapidement, un petit vent favorable nous accompagne. La route est tranquille, le petit groupe s’éloigne de Clermont l’Hérault vers Tautavel, c’est différent des boucles du dimanche qui font Clermont – Clermont, l’ambiance est à la découverte. A Corneilhan la pause café-croissant, bien venue, déconcentre la troupe et quelques km plus loin nous manquons le pont de Tabarka, et perdons Claude, dévié pour cause de travaux : les voitures ne passent pas !

Capestang

2 Capestang.jpg10 nous ne sommes que cinq.jpg

 Capestang, les bords paisibles du canal du midi dominé par l’imposante collégiale Saint Étienne nous assure un dépaysement total. Les péniches de tourisme se languissent  d’attendre  le touriste, la quiétude des berges nous invite  à un peu de détente, mais nous repartons cap au sud vers une prochaine table. Les restaurants sont rares dans ces petits villages, Claude se démène mais ne trouve pas. Au final les estomacs se contenterons  de pizzas et bière pression avant d’affronter le dernier tiers de la journée : les Corbières.

Le vent nous pousse, la route fille entre les monts de plus en plus arides. Nous laissons le château de Saint Martin de Toques, tout neuf sur son promontoire, l’abbaye de Fontfroide, le château de Durban puis le nid d’aigle d’Aguilar qui annonce une arrivée proche. Au col de l’Extrème, sans doute grisé  par les 251m de montée, Patrick file seul vers Tautavel ! Coutumier du fait, il ne prendra pas la même route  et arrivera bien après nous.C’est en roue libre, sur une route fleurie de glaïeuls écarlates, que nous arrivons  au pied de la tour Del Far 450 000 ans après « l’homme de Tautavel ». 

Tautavel 11 Tautavel.jpg

Le Gérant fort sympathique nous accueille avec de grands verres de boissons  fraiches et moussantes appréciées des cyclos (de certains cyclos…).

 23 au revoir Fitou.jpg

Dans la nuit, Eole s’énerve et au matin, ça souffle très fort pour le retour. La décision est prise de passer par les étangs et la mer, il va falloir tirer des bords et réduire la voilure pour remonter le vent jusqu’à Clermont.

Le départ se fait par Vingrau et le pas de l’Escale. Le seigneur Canigou ne nous salue pas, il garde son bonnet de nuages enfoncé jusqu’aux oreilles. De mont en mont, nous côtoyons les éoliennes en grève de la serre Montpeyrous  puis de la serre du Buis. Ici les éoliennes n’aiment pas le vent ! Les vélos penchent à gauche pour lutter contre les rafales, ça zigzague un peu et tout le monde garde ses distances. Jusqu’à Narbonne ça souffle fort, il faut rester concentré, ne pas lâcher le guidon, ça fatigue, ça use les nerfs. Une petite escapade par la D105 où le calme relatif des bords de l’étang de Bages nous permet de rouler cote à cote et de ré ouvrir les conversations interrompues la veille. Nous contournons Narbonne, la circulation est dense, les pistes cyclables sont les bien venues mais pas  toujours facile à attraper. Avant l’arrêt repas nous nous offrons la Clape comme hors d’œuvre. Un vrai plaisir de monter dans la garrigue et plonger vers les grandes plages encore désertes. Une fois le niveau refait dans les estomacs, c’est la petite Clape pour dessert et nous filons tout droit sur Pézenas et Clermont, vent de ¾. L’écurie se fait sentir, la selle aussi. Le groupe se défait, moins un, moins deux puis deux autres et je file seul  vers Gignac, vent dans le spi, 35 km/h sans forcer. Le vélo posé, c’est le calme qui revient, plus de vent dans les oreilles, quel silence !

 

16 le guide.jpg

 

 

 

Merci Claude de ton aide précieuse,

tu as trouvé des routes encombrées et doublé beaucoup de vélos.

 

 

 

10 nous ne sommes que cinq.jpg

photos et récit RM

 

VOIR PHOTOS dans rubrique ALBUM PHOTO en marge

 

 

Commentaires

beau récit et belle sortie beau parcours ça grimpe en pays catalan ;-) combiens de km ?

Écrit par : asvcm-cyclotourisme | 13/05/2014

merci pour ton message.
En effet ce fut une belle sortie pour les gars. ils ont parcouru 305 km au total, soit 150 à l'aller et 155 au retour.
A +

Écrit par : marie-france | 13/05/2014

bravo et bonne continuation a votre club

cyclotouristiquement ;-)

asvcm codep 92

Écrit par : asvcm-cyclotourisme | 13/05/2014

Les commentaires sont fermés.