Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/07/2016

le col du vent regoudronné

 LA SECURITE - Parlons en ...

IMG_4688.JPG

La route entre le village d'ARBORAS et le sommet du Col du vent (dit col d'Arboras), la D9, a été regoudronnée et gravillonnée, au début du mois de juillet. Un vrai scandale ... Du goudron liquide et une couche généreuse de gros gravillons. Impossible de rouler ni au milieu, ni sur les bords . Affreux !!!!

Cette route est devenue IMPRATICABLE et DANGEREUSE pour les cyclos.

voir les photos en cliquant sur la vignette ci-dessous (ou dans l'album photo en marge)

 cliquez sur le coin des photos pour faire défiler 

On se demande pourquoi et qui peut donner l'ordre de saccager ainsi un si beau col, porte Sud du Larzac, régulièrement emprunté par les cyclistes de la région (et d'ailleurs), qui plus est en période estivale !!!!

Le département de l'Hérault, en la personne de Mr Eric Melin, a été immédiatement alerté, et voici ci-après la réponse des responsables des travaux : 

 "La RD 9 faisait partie cette année du programme d’enduits superficiels sur tout son linéaire depuis Arboras jusqu’au Col du Vent car revêtement était de mauvaise qualité et pelé . 

La technique employée est liée : 

  • au trafic  - pas de trafic lourd , donc pas besoin de renforcer la structure de chaussée. 
  • à la sinuosité de la voie – il faut un maximum d’adhérence dans cette descente sinueuse 
  • à la situation géographique – La RD se situe en partie en altitude , adhérence pour viabilité hivernale. 
  • Enfin le coût d’un enrobé. 

Avec ce procédé, Il n’y a pas de problème de sécurité particulier en temps normal , toutefois il est nécessaire de refaire les couches de roulement et la période estivale est la meilleure pour ce type de revêtement ( route sèche, température idéale ) 

Les enduits superficiels génèrent du rejet de gravillons(c’est inhérent au procédé) pour un bon collage de ceux –ci au bitume liquide, il est nécessaire d’attendre  une dizaine de jours avant de pouvoir balayer ou aspirer le surplus de gravillons. 

Il est  conseillé aux cyclistes de ne pas emprunter la RD 9 pendant un mois.  

Il s’agit donc d’une situation temporaire, d’ici quelques jours la voie pourra, à nouveau, être empruntée par les cyclistes qui trouveront un confort de roulement, qui les satisfera, je l’espère."

Jacques CLAMOUSE, Président du Codep34, Comité départemental de cyclotourisme, a immédiatement réagi à cette réponse en s'adressant comme suit à Mr Melin, 

<<vous écrivez :

 “ il est nécessaire d’attendre  une dizaine de jours avant de pouvoir balayer ou aspirer le surplus de gravillons.

Il est  conseillé aux cyclistes de ne pas emprunter la RD 9 pendant un mois.”

Nous, les responsables du CODEP34 de la FFCT avons dans nos priorités la sécurité des Cyclos sur notre département.

Dans ce cas de figure, la route devient très dangereuse pour les cyclistes surtout dans les descentes.

il serait souhaitable que la commission sécurité soit au courant des travaux avant leur réalisation

afin d’en informer tous les Clubs de l’Hérault pour que cette route est dangereuse et qu’elle ne soit pas empruntée pendant la durée nécessaire après les travaux.>>

 **************

En effet, ce qui nous importe à nous usagers de la route, et qui plus est,  à nous les cyclistes, n’est pas la mise en œuvre du revêtement de chaussée, mais le rendu. Et le résultat est déplorable, et dans ce cas précis dangereux surtout en descente bien sur.  

Un incident s’est d’ailleurs déjà produit ces jours derniers dans notre club, incident qui s’est limité fort heureusement à un problème mécanique ( le dérailleur a cassé suite à un gros gravier qui s’est coincé à l’intérieur).  

Nous doutons que, comme l’indique Mr Melin, un balayage du gravier soit exécuté quelques jours après, et qu’ainsi les cyclistes ‘’retrouvent un confort de roulement’’, le revêtement restera rugueux, des amas de gravillons sur les côtés, et qui plus est, les imperfections qui existaient (revêtement pelé, trous, …) réapparaitront.

Nous roulons dans de nombreux autres départements et ne pouvons que constater que les routes de l’Hérault sont les plus mal entretenues, tant en ce qui concerne le revêtement que les abords, les bas côtés et la signalisation.  

Nous gravissons des cols à plus haute altitude, et jamais nous n'avons rencontré de tels revêtements !!!

Nous restons convaincus que la véritable raison du choix de ce procédé plutôt qu’un enrobé, n’est autre que le cout des travaux, ce que nous déplorons.

On parle beaucoup de SECURITE (cf l’intervention de Mr Melin chaque année à l' AG du Codep) mais force est de constater qu’à part les pistes cyclables autour de l’agglomération de Montpellier, et à proximité des groupes scolaires, ou des plages et zones touristiques,  RIEN, absolument rien n’est fait sur les routes secondaires pour améliorer la sécurité des cyclistes.

Quant au conseil donné aux cyclistes de ne pas emprunter la RD 9 pendant un mois !!!!!

Bref, nous retournons vers le Col du vent, le 23 07.2016, soit 3 semaines après, et avons la désagréable surprise de constater qu'aucun balayage n'a été exécuté et que des tas de graviers sont encore en place sur toute la route. Pire qu'il y a 3 semaines !!!! encore plus dangereux !!!!

Photo0153.jpg

2 cyclistes rencontrés dans le col, un qui descendait à 2 km à l'heure prêt à mettre pied à terre, l'autre qui montait, les dents serrées de rage ....

quelques photos prises le 23 juillet dernier, témoignent de l'état de la route

à voir en cliquant sur la vignette ci-dessous (ou dans l'album photo en marge)

cliquez sur le coin des photos pour faire défiler 

Alors un conseil, évitez le Col d'Arboras pendant un CERTAIN temps, mais réagissez à l'information en donnant votre avis en faisant ci-dessous un commentaire.

Mr Sécurité

 

Les commentaires sont fermés.