Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2016

les Gorges de la Jonte

Les gorges de la Jonte

Sortie VCC du 28 juillet 2016

 

DSCN4330.JPG

Nous ne sommes que 7 à prendre le départ dans le matin frais sur le parking du Caylar : Noël, Christian (la truelle), Claude, Patrick (l’anglais), Gérard (Gégé), Serge et votre serviteur comme pilote en remplacement de Maurice qui a préparé le circuit mais qui n’a pas pu venir.

DSCN4314.JPG

Tout le monde a mis le coupe-vent sauf Claude et Christian qui ont un peu sous-estimé la température ici au départ; ça va vite se réchauffer... à l’Hospitalet, tout le monde quitte le coupe-vent pour partir par une petite route rien que pour nous jusqu’aux Liquisses, nous n’aurons dérangé personne sauf deux chevreuils qui n’avaient manifestement pas l’habitude de voir passer des vélos.

DSCN4315.JPG

DSCN4319.JPG

 

A Pierrefiche, c’est notre première descente jusque la Roque Sainte Marguerite dans les gorges de la Dourbie, le site est grandiose avec des falaises vertigineuses.

 DSCN4316.JPGDSCN4320.JPG

 

 

 

 

 

 

Pour remonter on emprunte une petite route interdite à tout sauf aux voitures et à nos vélos.

DSCN4321.JPG    DSCN4322.JPG

DSCN4324.JPG

Après cette montée plutôt facile, on ne tarde pas à descendre dans les gorges de la Jonte, arrêt à Peyreleau pour prendre de l’eau ! puis on attaque la remontée des gorges de la Jonte à partir du Rozier, tout le monde monte au train sans donner le moindre signe de faiblesse, les vautours nous surveillent, ça motive. La montée est facile avec quelques replats voire des descentes.

DSCN4331.JPG

 

Arrêt photo devant la pancarte « Le Truel » pour Christian, ça lui rappelle le temps où il avait les mains dans le béton, maintenant elles sont sur le guidon, c’est peut-être pas plus facile mais là c’est pour le plaisir.

 

DSCN4337.JPG

 

 

 

Après 20km, nous arrivons à Meyrueis, il est presque midi, c’est la pause au Restaurant de l’hôtel Family, notre table est sur la terrasse suspendue au-dessus du Béthuzon.

 

DSCN4343.JPG

La bière locale est bonne, le vin un peu moins et c’est mieux vu les côtes qui nous attendent cet après-midi. Dans les assiettes, c’est que du local, ça sied à tout le monde sauf à notre ami « l’anglais » qui aurait voulu des frites.

DSCN4346.JPG13h30, nous reprenons la route par une montée vers Villemagne, il ne fait pas trop chaud et c’est un peu ombragé, après 6 km, on atteint le sommet qui ne semble pas être un col, dommage pas de photo souvenir. Après un peu de bosses sur un plateau, nous descendons sur Trèves pour mieux remonter, cette fois c’est plus corsé, 6Km pour atteindre le col de la Pierre Plantée (eh oui, et on n’est pas à Lamalou Gégé).

DSCN4354.JPG

Nouvelle descente sur Saint-Jean du Bruel, dans la vallée de la Dourbie et c’est notre dernière montée enfin c’est ce que j’essaie de faire croire à tout le monde pour ne pas démoraliser les troupes qui commencent à fatiguer.

DSCN4356.JPG

Après cette nouvelle montée à Sauclières, encore 6Km, on en reprend un peu avec le vent de face (eh oui Gégé, on l’a pas encore dans le dos comme tu l’espérais). Puis c’est le plateau du Larzac et quelques bosses plus loin avec le vent dans le dos enfin, La Couvertoirade, ça sent l’avoine, quelques uns s’essayent au gros braquet mais il nous manque Maurice pour donner le tempo.

Le Caylar enfin, 136 km au compteur et 2270 m de dénivelé (2400 annoncés)

DSCN4358.JPG

 

Belle journée, tout le monde est content sauf peut-être Patrick qui n’a pas eu de frites à midi et qui s’est fait traiter « d’anglais » (on fera une virée en Angleterre un jour Patrick, tu pourras te régaler, il paraît que là bas c’est obligatoire de rouler à gauche).

Merci à Maurice pour ce magnifique parcours, on en a pris plein les yeux.

On attend avec impatience le 25 août, réservez votre journée.

 

Texte et photos Michel MALANDAIN

Mise en page MFB

Toutes les photos en cliquant sur la vignette ci-dessous, ou dans l'album en marge

 

 

 

 

 

26/07/2016

le col du vent regoudronné

 LA SECURITE - Parlons en ...

IMG_4688.JPG

La route entre le village d'ARBORAS et le sommet du Col du vent (dit col d'Arboras), la D9, a été regoudronnée et gravillonnée, au début du mois de juillet. Un vrai scandale ... Du goudron liquide et une couche généreuse de gros gravillons. Impossible de rouler ni au milieu, ni sur les bords . Affreux !!!!

Cette route est devenue IMPRATICABLE et DANGEREUSE pour les cyclos.

voir les photos en cliquant sur la vignette ci-dessous (ou dans l'album photo en marge)

 cliquez sur le coin des photos pour faire défiler 

On se demande pourquoi et qui peut donner l'ordre de saccager ainsi un si beau col, porte Sud du Larzac, régulièrement emprunté par les cyclistes de la région (et d'ailleurs), qui plus est en période estivale !!!!

Le département de l'Hérault, en la personne de Mr Eric Melin, a été immédiatement alerté, et voici ci-après la réponse des responsables des travaux : 

 "La RD 9 faisait partie cette année du programme d’enduits superficiels sur tout son linéaire depuis Arboras jusqu’au Col du Vent car revêtement était de mauvaise qualité et pelé . 

La technique employée est liée : 

  • au trafic  - pas de trafic lourd , donc pas besoin de renforcer la structure de chaussée. 
  • à la sinuosité de la voie – il faut un maximum d’adhérence dans cette descente sinueuse 
  • à la situation géographique – La RD se situe en partie en altitude , adhérence pour viabilité hivernale. 
  • Enfin le coût d’un enrobé. 

Avec ce procédé, Il n’y a pas de problème de sécurité particulier en temps normal , toutefois il est nécessaire de refaire les couches de roulement et la période estivale est la meilleure pour ce type de revêtement ( route sèche, température idéale ) 

Les enduits superficiels génèrent du rejet de gravillons(c’est inhérent au procédé) pour un bon collage de ceux –ci au bitume liquide, il est nécessaire d’attendre  une dizaine de jours avant de pouvoir balayer ou aspirer le surplus de gravillons. 

Il est  conseillé aux cyclistes de ne pas emprunter la RD 9 pendant un mois.  

Il s’agit donc d’une situation temporaire, d’ici quelques jours la voie pourra, à nouveau, être empruntée par les cyclistes qui trouveront un confort de roulement, qui les satisfera, je l’espère."

Jacques CLAMOUSE, Président du Codep34, Comité départemental de cyclotourisme, a immédiatement réagi à cette réponse en s'adressant comme suit à Mr Melin, 

<<vous écrivez :

 “ il est nécessaire d’attendre  une dizaine de jours avant de pouvoir balayer ou aspirer le surplus de gravillons.

Il est  conseillé aux cyclistes de ne pas emprunter la RD 9 pendant un mois.”

Nous, les responsables du CODEP34 de la FFCT avons dans nos priorités la sécurité des Cyclos sur notre département.

Dans ce cas de figure, la route devient très dangereuse pour les cyclistes surtout dans les descentes.

il serait souhaitable que la commission sécurité soit au courant des travaux avant leur réalisation

afin d’en informer tous les Clubs de l’Hérault pour que cette route est dangereuse et qu’elle ne soit pas empruntée pendant la durée nécessaire après les travaux.>>

 **************

En effet, ce qui nous importe à nous usagers de la route, et qui plus est,  à nous les cyclistes, n’est pas la mise en œuvre du revêtement de chaussée, mais le rendu. Et le résultat est déplorable, et dans ce cas précis dangereux surtout en descente bien sur.  

Un incident s’est d’ailleurs déjà produit ces jours derniers dans notre club, incident qui s’est limité fort heureusement à un problème mécanique ( le dérailleur a cassé suite à un gros gravier qui s’est coincé à l’intérieur).  

Nous doutons que, comme l’indique Mr Melin, un balayage du gravier soit exécuté quelques jours après, et qu’ainsi les cyclistes ‘’retrouvent un confort de roulement’’, le revêtement restera rugueux, des amas de gravillons sur les côtés, et qui plus est, les imperfections qui existaient (revêtement pelé, trous, …) réapparaitront.

Nous roulons dans de nombreux autres départements et ne pouvons que constater que les routes de l’Hérault sont les plus mal entretenues, tant en ce qui concerne le revêtement que les abords, les bas côtés et la signalisation.  

Nous gravissons des cols à plus haute altitude, et jamais nous n'avons rencontré de tels revêtements !!!

Nous restons convaincus que la véritable raison du choix de ce procédé plutôt qu’un enrobé, n’est autre que le cout des travaux, ce que nous déplorons.

On parle beaucoup de SECURITE (cf l’intervention de Mr Melin chaque année à l' AG du Codep) mais force est de constater qu’à part les pistes cyclables autour de l’agglomération de Montpellier, et à proximité des groupes scolaires, ou des plages et zones touristiques,  RIEN, absolument rien n’est fait sur les routes secondaires pour améliorer la sécurité des cyclistes.

Quant au conseil donné aux cyclistes de ne pas emprunter la RD 9 pendant un mois !!!!!

Bref, nous retournons vers le Col du vent, le 23 07.2016, soit 3 semaines après, et avons la désagréable surprise de constater qu'aucun balayage n'a été exécuté et que des tas de graviers sont encore en place sur toute la route. Pire qu'il y a 3 semaines !!!! encore plus dangereux !!!!

Photo0153.jpg

2 cyclistes rencontrés dans le col, un qui descendait à 2 km à l'heure prêt à mettre pied à terre, l'autre qui montait, les dents serrées de rage ....

quelques photos prises le 23 juillet dernier, témoignent de l'état de la route

à voir en cliquant sur la vignette ci-dessous (ou dans l'album photo en marge)

cliquez sur le coin des photos pour faire défiler 

Alors un conseil, évitez le Col d'Arboras pendant un CERTAIN temps, mais réagissez à l'information en donnant votre avis en faisant ci-dessous un commentaire.

Mr Sécurité

 

22/07/2016

sortie montagne à Quillan

 

Sortie montagne à Quillan des 16 et 17 juillet 2016

 

DSCN4238.JPGNous sommes 4 au rendez-vous du samedi après-midi à l’hôtel « La Pierre Lys » à Quillan : David, Christian Coel, Gérard et moi. Bernard roulera avec nous demain.

Oui Gérard est là avec son dérailleur tout neuf, prêt à affronter les cols pyrénéens. Il fait un temps superbe. Nous partons pour une balade de 80 km direction Bugarach en espérant que tout va bien se passer, vu la réputation de l’endroit, on ne sait jamais…

DSCN4244.JPGAprès avoir traversé Rennes les Bains, nous attaquons la montée vers Bugarach, en sortant, nous avons quand même croisé un extraterrestre mais rien de plus, l’ascension du col du Linas juste en dessous du fameux Pic de Bugarach s’est bien passée, il n’y a pas un journaliste (ils étaient pourtant tous là le 21 DSCN4248.JPGdécembre 2012).

 

Nous redescendons vers Cubière sur Cinoble pour traverser les gorges de Galamus, un feu régule la circulation à sens unique qui change tous les quarts d’heures, on va devoir attendre cinq minutes pour passer.

DSCN4249.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN4252.JPG

 

 

Le spectacle est grandiose, la route est étroite et suspendue à la falaise, avec l’Agly qui coule au fond de la gorge. A la sortie des gorges nous descendons sur St Paul de Fenouillet pour la pause bière; puis c’est le retour par la D117 jusque Caudières de Fenouillèdes, il y a un peu de circulation, c’est la route de Foix, et du vent de face. Après Caudière, on attaque dans le dur, c’est le col de St Louis il y a un passage dur à 14% d’après le GPS de Gégé qui peine à monter avec son dérailleur qui refuse de passer le 29. Arrêt au col pour l’attendre, un petit réglage de la butée haute et Gégé est repartit, rassuré, son 29 passera demain. Retour à Quillan, il est 18 heures, on a fait 89 km et 1085m de dénivelé.

DSCN4267.JPG DSCN4269.JPG

Les Baldayrou et Dominique nous ont rejoint pour le diner à l’hôtel La Pierre Lys, le repas est bon et copieux, tant mieux, il nous faut des calories pour demain. On a beau chercher mais on ne voit pas comment on pourra faire 3600m de dénivelé sur le parcours que nous a concocté Noël, on aura la réponse demain.

Bernard a décidé de partir à 7h30 mais ceux qui sont à l’hôtel ne pourrons partir qu’à 8h, le petit déjeuner est à 7h30.

Il est presque 8h quand nous quittons l’hôtel, il fait un peu frais (12°) mais tant mieux, on sera mieux pour monter. Après les gorges de la Pierre Lys, moins spectaculaires que celles d’hier, nous atteignons Axat puis les gorges de St George à Usson les bains arrêt pour manger un peu, jusque que là ce n’était que du faux plat montant, les choses vont se corser pour les 15 km jusqu’au col.

DSCN4282.JPG

Ça démarre fort à Rouze, la pente est raide, environ 14% mais ça va mieux à la sortie du village, la route est belle jusqu’à Mijanès, on s’arrête prendre de l’eau fraîche, encore un petit réglage du dérailleur pour Gérad et nous repartons, la route se rétrécit après la station de ski de Mijanès.

 

DSCN4279.JPG 

 DSCN4285.JPGOn aperçoit des skieurs (sur roulettes) qui montent fort devant nous, nous aurons grand peine à les rattraper avant le col à 2001m où nous retrouvons Bernard.

DSCN4286.JPG

CDSCN4288.JPG’est le rendez-vous des chevaux, pas facile de faire la photo ! Après le casse-croute on attaque la descente jusque l’Eycherque, arrêt pour prendre de l’eau, surtout pour notre ami Belge qui est à sec, il boit et il mange les provisions de DSCN4290.JPGDavid. 

   

  DSCN4293.JPG

Puis c’est la montée du col du Pradel, il commence à faire chaud, heureusement c’est assez boisé au départ, après 7,5 km, on atteint le col à 1679m, ça ne montait pas trop dur, même que Gérad l’a fait facile sur le 29…

DSCN4305.JPGDSCN4309.JPG

IMG_4701.JPG

Maintenant c’est la grande descente mais il faudra quand même remonter un peu sur 4 km vers le plateau de Sault à Espezel .

IMG_4716.JPGAprès le col de Coudons qui marque la fin du plateau c’est la descente finale sur une belle route qui nous ramène à Quillan où il fait très chaud. Arrêt bière avant de se quitter, fatigués mais contents de cette belle journée, nous avons fait 110 km et 2495m de dénivelé au lieu des 3600 annoncés, en fait pas plus qu’une sortie un peu musclée chez nous dans les monts d’Orb.

 

DSCN4311.JPG

 

Michel MALANDAIN

Récit et photos Michel Malandain

Mise en page MFB

 

Toutes les photos en cliquant sur la vignette ci-dessous,

puis sur le coin de chaque photo pour faire défiler

 

 

 

06/07/2016

Le VCC en aveyron

jeudi 30 juin 2016 - Sortie dans l’Aveyron

DSCN4192.JPG

Robert nous a donné rendez-vous à l’Hospitalet du Larzac pour cette rando mensuelle du jeudi. Départ 8h30 nous sommes dix au départ sous un ciel couvert direction Ste Affrique puis la vallée du Dourdou jusqu’au confluent avec le Tarn. Cette partie est facile avec une belle descente jusque Tournemire.

DSCN4177.JPGDSCN4184.JPG

 

 

 

DSCN4195.JPG

  

On remonte la vallée du Tarn ponctuée de barrages et de petites bosses jusqu’au barrage du Pinet puis c’est une rude montée de 4 Km qui nous attend pour atteindre la ferme de la Plaine, curieux nom pour un site à 650m d’altitude.

DSCN4208.JPG

Nous sommes très chaleureusement accueillis par les fermiers qui nous ont préparé un festin de produits locaux, sauf la bière qui est Belge.

Nous quittons la ferme vers 14h30 pour attaquer cette seconde partie du parcours sous le soleil. La digestion mobilise nos moyens et les petites bosses nous semblent dures. La descente de la vallée de la Muze fera plaisir à tout le monde, surtout à Claude qui l’a remontée un moment pour mieux l’apprécier.

DSCN4213.JPG

A St Rome du Tarn, les choses se gâtent, nous commençons notre remontée vers le plateau du Larzac. Après St Rome de Cernon, nous remontons la Vallée du Cernon, c’est plaisant la pente est faible, Maurice est même tenté de mettre la plaque mais une crevaison (la deuxième pour lui aujourd’hui) le stoppera dans son élan. Il était tout fier ce matin de ses pneus neufs à flans bleu ! Après Ste Eulalie de Cernon, les choses se corsent, ça commence à bien monter, heureusement ce n’est pas long, on rejoint le route de ce matin qui nous ramène à l’Hospitalet, il est 19h , on aura fait 150 Km et 2070m de dénivelé.

Rendez-vous le jeudi 28 juillet pour la prochaine, merci à Robert pour cette belle journée de vélo.

texte et photos Michel MALANDAIN

mise en page MFB

         PLUS de PHOTOS ==> cliquez sur la vignette ci-dessous