Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/04/2017

Paques en Provence

 

PAQUES EN PROVENCE

à VENEJAN dans le GARD RHODANIEN

AVRIL 2017 - James MARA

Photo n- 10 Perspective de Venejan 2017.JPG

VENEJAN (30)

Départ de Clermont l'Hérault vendredi 14 avril sur mon cyclo-camping de 40 kg avec les cyclos de l'Amicale Larzac Aventure. Rdv à 6h 15’ rue du Souc, chez Jacques, pour un café puis l’équipe s’ébranle, composée de Pierre, André, Jacques et l’incrusté du Vélo Club.

Ceyras, St André de Sangonis, Gignac, Aniane, Puéchabon, Viols-le-Fort dans la fraicheur matinale mais atténuée par la montée jusqu’à St Martin. Nous avons bien roulé à St Martin-de-Londres halte ravito et autre café pour la niaque.

Nous repartons pour contourner le Pic St Loup et plonger sur St Mathieu-de-Tréviers puis gagner la belle ville de Sommières, kilomètre 60, nous achetons le repas du déjeuner puis franchissement du Vidourle par le passage piéton puis direction de Montpezat, St Mamert-du-Gard et St Anastasie par la D22, à Blauzac ou nous déjeunons, en avance sur notre horaire, ce qui nous a permis de farnienter devant un café pour les uns ou une bonne mousse bien fraîche pour les autres.

Nous repartons le corps satisfait et hydraté, le coup de pédale est souple et cadencé, le rythme régulier des cyclotouristes, celui qui mène loin.

Une cyclote du club Larzac Aventure, Cécile, nous attend entre Blauzac et Arpaillargues à un carrefour sur la D22, après les présentations, nous suivons cette cyclote qui nous guide à bonne allure, ce qui me chagrine un peu mais le chemin entrepris et la visite de Uzès m’a plu, petites rues pavées, raccourcis et fraicheur à l’ombre de cette cité.

Il nous reste encore du chemin à parcourir, D 23 pour St Quentin-la-Poterie, avant St Laurent-la-Vernède puis Bastide d’Engras et Pougnadoresse.  Suite à des travaux, une déviation nous induit dans une erreur de direction. Nous avons loupé l’embranchement vers St Marcel-de-Careiret, et sommes partis vers Tresque, une quinzaine de Kilomètres en sus, les kilomètres en plus ne sont pas trop contraignants pour le moral, c’est de faire demi-tour en sens inverse sur un terrain très vallonné avec peu d’indication routière, là j’ai eu un coup fatigue, plus de jambes, mais l’expérience d’aller au delà de ce phénomène physique fait que j’ai pu suivre le groupe. André de Vias et Jacques m’ont bien protégé du vent et toujours devant moi pour que je ne sois pas distancé et laissé seul sur ces routes de mas en mas. Ah ! L’esprit cyclotouriste.

Photo n- 2 La Roque sur Ceze 2017.JPG

La Roque sur Cèze

Enfin, l’arrivée, le camping « les Cascades », 157,29 km au compteur.

Installation, montage de la tente, la douche, "zut, vu l’heure tardive, l’eau est froide" je n’ai pas envie de cuisiner, la boite de sardine à l’huile d’olive, pain et pomme puis gros dodo pour une nuit douillette et salvatrice.  

 

Photo n- 6 Cascades Roque sur Ceze 2017 --a.JPG

Les cascades

Photo n- 7 La Roque pont Charles Martel.JPG

le Pont Charles Martel à la Roque sur Cèze

Photo n- 12 La Roque pont Charles Martel --a.JPG

Sauf que ma nuit promise fut perturbée par une bestiole qui est venue roder autour de ma tente. J’ai pu l’identifier par son ombre chinoise sur ma tente provoquée par l’éclairage extérieur, un renard ou chien, pour moi, c’est un renard, sa queue est plus longue et son corps est très bas au sol. Je lui ai fait peur mais la bestiole est revenue quelques temps après et a embarqué mon sac en plastique rangé sous l’appentis de ma tente ou étaient rangées mes chaussures de vélo et il a aussi emporté mes Tongues.

J’ai très mal dormi car j’ai surveillé le reste de la nuit en espérant surprendre l’intrus.

Le lendemain constat de la rapine de la nuit, mon sac en plastique retrouvé à plusieurs mètres de son endroit initial et mes Tongues une à droite et l’autre plus éloignée, pas d’autres dégâts.

Lors de ma visite à l’accueil du camping pour élucider cette visite nocturne, j’ai posé la question si c’était un renard, la réponse fut affirmative mais ou cela est surprenant c’est que ce goupil appartient au garde Forestier et qu’il est porteur d’un collier et même d’une clochette, est-ce une rumeur ?

Maitre Renard étant habitué des lieux, chapardeur comme un singe et récidiviste, connu de tout le personnel du camping, amateur d’odeurs et même gourmand de chaussures puisqu’il s’est emparé d’une paire de chaussures que l’on n’a pas retrouvée et déchiquetée l’élastique d’une paire de sandales de Richard, un membre du Larzac Aventure qui a pris avec flegme le préjudice subit.

Ce perturbateur nocturne m’ayant importuné donc aujourd’hui samedi, vu les efforts fournis la vielle, ma nuit de sommeil écourtée, mon expérience me conseille « journée de récupération » en clair, tourisme, photos, reconnaissance des lieux et de Vénéjan,  tout cela évidemment à vélo, pour faire tourner les jambes en souplesse et évacuer les toxines, l’estimation kilométrique de la journée est de 40 km, j’ai effectué 35, 76 km au compteur.

Photo n- 9 Venejan 2017.JPG

Arrivée à Vénéjan

Pour accéder à Vénéjan, lieu de la concentration pascale de cyclotourisme, 2 grands axes routiers, très fortement chargés en ce week-end, très risqué mais je dois les emprunter car je ne connais pas le réseau vicinal du secteur.

Vénéjan, village typique de Provence avec son château et son moulin dominants de leur hauteur l’environnement, ses petites ruelles pavées de galets provenant de la rivière, la ruralité des bâtisses, les belles rénovations des maisons, la Provence sans santons, plein de charme.

 

Photo n- 1 Cascades Roque sur Ceze 2017.JPGRetour au camping « Les cascades »  à la Roque-sur-Céze, le circuit du Samedi passe devant le camping et c’est un défilé de cyclistes de tous styles, même le chien dans la remorque, gestes amicaux, petits signes des doigts sans lâcher le guidon, tout cela à un air de fête et bien sympathique.

 

Je reviens à ma personne, j’ai récupéré en partie car j’ai mal aux muscles extenseurs de la cuisse, les ischio-jambiers situés en arrière de la cuisse, ce sont des muscles poly articulaires dont la contraction provoque l’extension de la hanche et la flexion du genou, très sollicité dans la course à pied, ils ont tendance à se rétracter, idem pour les cyclistes transportant une lourde charge sur 157 kilomètres.

J’en déduis pour mon cas, le cyclo campeur ne doit pas effectuer un trajet supérieur à 110 km jour, afin de ne pas compromettre sa capacité physique à l’endurance.

Nuit de samedi au dimanche, j’ai bien dormi, ma compagne est venue me rejoindre, camping pour elle et mal de dos assuré ?    Hé non !   Par contre Goupil est revenu à la charge, c’est madame qui me l’assure, moi j’étais dans mes rêves et j’ai rien entendu.

Dimanche de Pâques, mâtinée, départ commun du groupe Larzac Aventure à Vénéjan par les petites routes sous la houlette de Jeanine, une ancienne baroudeuse du Pékin/Paris/Londres et la MAC de 2016.

Photo n- 11 La Ceze 2017.JPG

La Cèze

Concentration de la journée au pied du Moulin, la famille cyclotouriste est réunie, les retrouvailles sont nombreuses, j’ai retrouvé un autre Pékin/Paris/Londres, Michel Ales…, les fléchards Vélocio venant de Montigny-le-Bretonneux (78) sous la houlette du coach Jean-Yves CLINCH, un ancien président du club de Montigny (78), grand randonneur, et Jacques CLAMOUSE président du Codep 34, ancien président du club de Rambouillet (78) et pour finir j’ai aperçu des anciens du Paris/Pékin de 2008 ma cuvée, Geneviève et Daniel RAVEL capitaines de route.

Photo n-3 Randonneuse de 1949..JPGAprès les allocutions traditionnelles des officiels et la visite du musée des premiers vélos randonneurs (dit randonneuses),  nous sommes partis pour un petit tour de tourisme de 52,63 km, visite de l’abbaye la Chartreuse de Valbonne,  du village de la Roche sur Cèze,La cascade de la Roche sur Céze, magnifique endroit que je surnomme « les petites Niagara », Pont Charles Martel, je n’ai pas vu ses ennemis ou sont-ils passés ? 

 

Randonneuse de 1949

Photo n- 4 Chartreuse de Valbonne 2017.JPG

la Chartreuse de Valbonne

Retour au camping, l’apéro au mobile-home de Pierre et Noëlla, nos anecdotes de la journée, programme du lundi, pour moi pas de vélo j’ai promis à ma compagne de rester avec elle pour visiter les petits villages du coin.

A cette période de la saison la floraison est magnifique, les glycines courent le long des murets, les roses étalent le satin de leurs pétales, les genêts affichent le vert et le jaune pétants, le lin clignote de sa couleur bleue lumineuse.

Photo n- 8 ) Lavoir de St Alexendre 2017.JPG

Lavoir St Alexandre

 

Nous sommes allés jusqu’à Pont St Esprit par des routes champêtres, belle journée, ravissement des yeux et la clôture de ce Pâques en Provence se termine par un vrai restaurant Italien dans le camping,

Pas d’excès de boisson, ni visite du Goupil durant la nuit mais heureux de ce changement de vie.

Salut et à la prochaine aventure !

 

Photos Gil et James Mara, texte James Mara

Mise en page MFB 

 

Les commentaires sont fermés.